Que faut-il savoir de la définition de protocole SPF ?

Le Sender Policy Framework figure parmi l’un des protocoles d’authentification des courriels les plus utilisés par les administrateurs de domaine. Il est particulièrement conçu dans le but d’empêcher les spammeurs d’usurper n’importe quel domaine pour envoyer des messages. Quelles sont les précieuses informations à connaître sur ce protocole SPF ?

Comment fonctionne le protocole SPF ?

Aujourd’hui, plusieurs personnes se posent la question de savoir Qu’est-ce que le SPF ? Sachez qu’il s’agit simplement d’un protocole d’authentification des courriels. En ajoutant un enregistrement SPF à votre DSN, vous vous assurez que les courriers électroniques de votre domaine soient envoyés correctement. En effet, le protocole SPF vous offre la possibilité d’indiquer les adresses IP et/ou les noms d’hôtes que vous autorisez à envoyer un courriel au nom de votre domaine.

Les serveurs des messageries des destinataires utilisent l’option « En-tête Return-Path » dans les adresses du courrier électronique. À ce niveau, une vérification rigoureuse est effectuée par le protocole afin d’être certain de la bonne conformité des adresses IP d’envoi. Plus précisément, il vérifie si les adresses IP d’envoi sont incluses dans l’enregistrement SPF du domaine d’envoi. Lorsque les expéditeurs ne sont pas détectés, les vérifications SPF échouent. Par conséquent, le serveur de messagerie destinataire considère les messages suspects et les rejette.

Quelques astuces pour créer un enregistrement SPF

La création d’un enregistrement SPF se déroule en 5 étapes. La première consiste à compiler les adresses IP d’envoi de courrier électronique. Il s’agit notamment de déterminer minutieusement les serveurs de messagerie à utiliser pour l’envoi des courriels à partir du nom de domaine. Ensuite, il faut dresser minutieusement une liste des domaines de transmission.

L’étape suivante de la mise en œuvre du protocole SPF consiste à créer votre enregistrement SPF. Ensuite, il faut le publier dans la DSN. Vous pouvez maintenant passer des tests afin d’être certain de son bon fonctionnement. 

Par ailleurs, sachez également qu’il existe des outils de génération de l’enregistrement SPF. Vous pouvez parfaitement vous référer à un d’entre eux afin que la création de votre enregistrement SPF se fasse automatiquement. Il s’agit là d’une option très intéressante qui évite de faire des erreurs pendant la création de ce protocole.

Quelques limites du protocole SPF

Le protocole SPF est un programme informatique spécifiquement créé pour effectuer les vérifications au niveau des expéditeurs de messages électroniques. Cette technique d’authentification se présente comme une excellente méthode pour ajouter une couche de sécurité supplémentaire. Toutefois, elle présente quelques limites qu’il ne faut surtout pas négliger.

En effet, les « De : » sont affichés dans les courriels comme l’expéditeur réel. Cependant, force est de constater que le SPF ne les valide pas. Bien au contraire, ce protocole fait usage de l’en-tête « Enveloppe de » pour faire ses vérifications sur le domaine d’envoi. Face à cette situation, le contrôle de SPF échoue lorsque vous effectuez un transfert de courrier électronique. Cela est principalement dû au fait que les « transitaire » deviennent les nouveaux « l’expéditeur » du message envoyé. Ils n’ont pas l’autorisation nécessaire pour envoyer des courriels au nom de votre domaine. 

Par ailleurs, sachez que les limites de SPF peuvent parfaitement être résolues. Pour ce faire, il faut se référer à DMARC. En effet, ce dernier se repose sur deux protocoles beaucoup plus puissants. Il s’agit notamment de SPF et de DKIM. Les problèmes rencontrés dans l’utilisation du protocole SPF sont particulièrement résolus par DKIM.